Immersion Figaro pour Fabien Henry

Fabien Henry lors d’un stage d’entraînement à la Grande Motte en Figaro Bénéteau II.

Fabien Henry vient d’effectuer trois jours de navigation en Figaro Bénéteau. Il avait été invité par son ami Figariste Mickaël Mergui à participer à un stage en double organisé par le Centre d’Entrainement Méditerranée de la Grande Motte. Pour Fabien, c’était la deuxième opportunité de naviguer sur le monotype et dans le cadre du CEM. Le champion de France de Course au Large en équipage a annoncé il y a quelques semaines sa volonté de se lancer sur le circuit Figaro, toutes les occasions sont donc bonnes pour appréhender ce nouveau support. Le vent était de la partie à La Grande Motte en ce début de semaine. Mickael et Fabien ont pu tester toutes les configurations de voilures depuis le mistral atteignant les 30 nœuds lundi jusqu’à un faible vent de nord hier. Ils étaient six bateaux à participer à ce stage. Fabien tire le bilan de ces trois jours de navigation.

Quel bilan tires-tu de ces trois jours ?

« Je suis content. Cela me fait toujours plaisir d’être sur l’eau. Cette session d’entrainement m’a donné encore davantage envie de me lancer. J’ai passé trois super journées. Cela m’a aussi permis de confirmer les points essentiels qu’il me reste à travailler comme la préparation physique. J’en avais déjà pris conscience l’an dernier donc j’y ai déjà accordé pas mal d’importance pendant l’hiver et au printemps dernier.  Mais c’est un point essentiel car il faut être très en forme pour ces bateaux notamment dans la brise. Si tu manques de lucidité, tu peux vite faire des bêtises. »

Et techniquement ?

« Nous étions contents de notre vitesse. Sur les grands bords, on allait plutôt vite. Disons que nous faisions partie des plus rapides. Pour le solo, il faut maitriser parfaitement les gestes dans les manœuvres. Je découvre petit à petit. Là aussi il va y avoir du boulot ! Je n’ai pas de temps à perdre. Je suis prêt à passer beaucoup de temps sur l’eau pour cela ! »